Les disjonteurs thermiques :protection contre les surcharges

Publié le par disjoncteur.over-blog.com

    La protection thermique a pour principale fonction la protection des conducteurs contre les échauffements dus à de faibles surcharges dans une installation électrique.


     Cette protection est assurée par la coupure du circuit qui doit intervenir avant un échauffement anormal de la canalisation. La partie thermique d'un disjoncteur permet donc de couper le courant lorsque celui-ci est faible mais long dans le temps. Cette fonctionnalité est assurée grâce à un système bilame.


     Ce système est composé de deux lames de métaux qui ont pour propriété de se dilater différemment en chauffant. Le passage du courant, s’il est supérieur à la valeur de réglage du relais, provoque l’échauffement et donc la dilatation des lames. L'une des deux se dilatant plus que l'autre, va permettre la torsion des lamelles qui appuieront sur un contact qui se chargera d'actionner le disjoncteur.


       Ce système est très robuste et permet de disjoncter qu'après un certain temps, ce qui est très utile afin d'éviter de disjoncter au démarrage d'un moteur.


            Le relais thermique est généralement :

                       - différentiel,

                          et / ou

                        - compensé.

 

 

         Principe du dispositif différentiel


      En cas de coupure de phase ou de déséquilibre sur les trois phases d’alimentation d’un moteur, le dispositif dit différentiel agit sur le système de déclenchement du relais thermique.

 

         Principe de la compensation en température

 

 

    Afin d’éviter un déclenchement intempestif dû aux variations de la température ambiante, un bilame de compensation est monté sur le système principal du déclenchement. Ce bilame de compensation se déforme dans le sens opposé à celui des bilames principaux.

 

 

 Il existe quatre classes de relais thermique :     - 10 A,

                                                                      - 10,

                                                                      - 20,

                                                                      - 30.


 

            Ces classes sont fonctions du temps de déclenchement à partir de l’état froid (pas de passage préalable de courant). (Voir le tableau des classes)

 

 

Commenter cet article